22 sept. 2020

Documentaire Madness Before and After !

 Diffusé ce week-end en Angleterre !!



12 sept. 2020

Il y a 40 ans, le 26/09/80 sortait Absolutely, deuxième album de Madness





Absolutely est le deuxième album de Madness, édité le 26 septembre 1980 sur le label Stiff et produit, comme OSB,  par le duo Langer /  Winstanley. Il  est certifié disque d'or le 30 septembre 80 et disque de platine le 23 décembre de la même année. Il grimpe numéro 2 dans les hits outre-Manche et restera 46 semaines classé.

Abslolutely était très attendu, comme tous les deuxièmes albums d'un groupe qui a cartonné avec le premier. 
Fort de des ses tubes, Baggy Trousers (N°3 UK), Embarrassment (n°4 UK) et The Return Of The Los Palmas 7 (n°7 UK), Madness enfonce le clou et devient l'un des groupes les plus populaires en Grande-Bretagne.





Tout en gardant l'esprit du premier album, One Step Beyond, Madness, qui officialise l'arrivé dans le groupe de Chas Smash, change petit à petit d'orientation musicale en laissant le ska de côté et en proposant des titres beaucoup plus pop rock dans la lignée de Ian Dury ou des Kinks avec des clins d'oeil vers la Tamla Motown (Embarassment).

La force d'Absolultely vient de la qualité de sa production et de ses compositions. Outre les 3 tubes cités plus haut, d'autres titres aussi forts auraient pu aussi caracoler tout en haut des hits de 45 tours comme Not Home Today, You Said, Close Escape ou encore Overdone. Madness avait un tel talent de compositions à l'époque que même les face B des singles extraits d'Absolutely sont aussi fortes que les titres du 33 tours, Crying Shame et That's The Way To Do It. L'instrumental The Business deviendra le fameux Take It Or Leave it, titre majeur ouvrant la face B du LP.

La dernière version CD date de 2010 regroupant en deux disques l'album, les faces B des singles et maxis plus le fabuleux concert enregistré par la BBC à l'Hammersmith Odeon de Londres en décembre 1980 (moins Crying Shame qui figure sur un bootleg célèbre mais non cédé par la radio anglaise pour cette édition deluxe). 

La dernière version vinyle est parue en 2014 et la nouvelle version pour fêter les 40 ans sort le 27 novembre 2020 en version remasterisée 180 grammes  chez Warner (voir ci-dessous le bon de précommande).






Pochette originale

Pochette alternative


Paroles de fans :

Alexis Gaudin :  Aussi efficace que le premier album. Ma favorite song est in the rain. 🎶
 
Francois Rose :  Pochette sublime.. morceau préféré ... on the beat pete . Mais comment faire un choix . Par contre celle que je déteste ... los palmas 7. Pour moi Madness a commencé a changer musicalement a partir de la fin de la face À de cet album
 
Thierry Terry D'emmanuele :  Superbe album
 
Frederick Jmr :  En réalité c'est le premier album de Madness que j'ai acheté et c'est vraiment un album extraordinaire je l'ai écouté en boucle pendant un long moment.
 
Éric Morette :  Oui Superbe album ! Supérieur au 1er je trouve. Jeune Ado j'étais en plus fasciné par la pochette, j'ai d'ailleurs vite adopté le look Crombie, Docs basses et Flat-Top en conséquence....😎
 
Dan Fossard :  It's a tough decision between that and One Step Beyond! Both equally brilliant in their own right!
 
Pascal Maignan :  Mon album prefere avec Rise and Fall. Morceaux préférés : close escape et overdone









Bruno Blum et le premier Comix de Madness :




Bruno Blum est le journaliste français qui m'a appris le Ska et le Reggae grâce à ses articles parus dans le mensuel "Best" en 1980. J'ai chopé le virus Madness dès la première écoute de "One Step Beyond" et c'est par ce journaliste par qui j'ai appris que le Ska était l'ancêtre du Reggae, musique née en Jamaïque au début des années 60. Mais Bruno Blum, c'est bien plus qu'un simple journaliste au talent immense qui a fait découvrir avant tout le monde les artistes majeurs de la fin des années 70 et du début des années 80, il a plusieurs cordes à sa guitare et à son arc qui vont l'amener à travailler avec Madness...
 
Bruno Blum est un auteur-compositeur-interprète, guitariste et producteur de musique. Il est également dessinateur de BD, illustrateur, artiste peintre, photographe, écrivain et conférencier. Premier Français à publier des disques d'afrobeat francophone, ainsi que de dub, il a publié plusieurs albums de ses chansons. Il est notamment connu pour son travail sur les trois albums reggae de Serge Gainsbourg, dont il a effectué de nouveaux mixages, des versions dub et des versions DJ en 2003, et un nouveau mixage de l'album en public au théâtre Le Palace (1980) en 2006. Il se produit régulièrement sur scène en tant que chanteur et guitariste soliste, et donne dans toute la France des conférences sur l'histoire du reggae, des musiques africaines et autres sujets liés à la culture rock. Surnommé « Doc Reggae », ses conférences reggae sont accompagnées par son expo photo sur le reggae. Outre ses livres de référence sur la musique, dont plusieurs font autorité, le succès de ses versions française (Guerre) et anglaise du War de Bob Marley enregistrées avec les Wailers lui assurent une certaine notoriété internationale.
 
Revenons en arrière : Après deux condamnations pour vol de disques, l'adolescent à la dérive Bruno Blum part vivre à Londres apprendre le dessin animé avec Oscar Grillo (qui a réalisé plusieurs films d'animation pour Paul McCartney) en 1976-1977. Il vit dans des conditions difficiles, et réside dans des squats où il cohabitera avec des musiciens punks, dont Private Vices et les Electric Chairs. Précoce, il a déjà monté un groupe de rock quand il fait ses débuts professionnels dans Best, le mensuel du rock dont il est correspondant à Londres de 1977 à 1981, chroniqueur, reporter, illustrateur et photographe. Il collaborera des années avec la petite équipe comprenant Christian Lebrun, Francis Dordor et Patrick Eudeline, voyageant (et enregistrant) au fil des années en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Jamaïque. Écrite à la première personne dans un style "gonzo" nouveau journalisme vivant, sa rubrique In The City, où l'on peut suivre l'actualité de l'influent rock anglais, est très lue et marque la jeunesse (dont nous) de cette riche période. Il vit dans un quartier jamaïcain du nord de Londres, où il découvre les sound systems reggae et le dub. Il rencontre de nombreux artistes de reggae dont Steel Pulse, Peter Tosh, Bob Marley, et contribue largement à faire découvrir le reggae en France avec ses articles. Il rencontre aussi des artistes de rock, dont Lou Reed, Johnny Thunders et les Heartbreakers, The Clash, les Sex Pistols, les Rolling Stones, Paul McCartney et Fela Kuti. En 1978, il devient un temps correspondant à Londres du Monde de la Musique, une émission animée par Pierre Lescure sur Europe 1. Il enregistre et tourne en 1978-79 en Grande-Bretagne avec le groupe punk anglais Private Vices, qu'il a fondé à Londres en 1977. Il sera le premier en France à écrire sur des artistes comme les Pretenders, Devo, Linton Kwesi Johnson, Madness, Motörhead ou encore les Stray Cats, qu'il héberge chez lui à leur arrivée à Londres, dont il dessine le premier logo - et crée le tatouage du batteur représentant une batterie marquée de son nom : Slim Jim Phantom.


  
Un extrait de "In The City" (consacré à Madness) dans le mensuel BEST
 
 
Écologiste depuis le lycée, c'est en 1980 après une discussion avec la chanteuse des Pretenders, Chrissie Hynde qu'il devient végétarien comme elle, un thème qu'il mettra plus tard en musique dans sa chanson Les Andouilles. Sa BD de fiction sur Motörhead, Rock Commando, parue dans Best devient en 1980 un comic book en Angleterre. Il est ensuite DJ occasionnel au Marquee Club de Londres. Il crée aussi pour le groupe Madness le périodique Nutty Boys, dont le premier numéro est une BD biographique. Il revient vivre à Paris après l'épisode des Manches à Nice avec le photographe niçois Youri Lenquette à la guitare en 1982. Il entame une carrière de mannequin en 1984-85 et pose pour plusieurs photos publicitaires, notamment pour France Inter. Tout en contribuant à Best dans les années 1980, il participe un temps à l'émission de télévision Les Enfants du rock en tant que reporter et dessine pour les magazines Rigolo, Best et Zoulou, une émanation d'Actuel.
 
French-MIS : Peux-tu nous expliquer comment tu en es venu à travailler avec Madness sur le premier Comix de leur fan-club ?
 
Bruno Blum : Amateur de musique jamaïcaine, j'ai commencé à écrire pour Best fin 1977. Installé à Londres, j'ai été proche de Stiff Records dès le début du label, qui était emblématique de la révolution new wave anglaise qui m'intéressait. J'ai acheté leurs disques (Damned, Motörhead, Nick Lowe, Costello dès 77). Fabrice Cuitad, de chez Barclay France, s'occupait de la distribution de Stiff en France et m'a branché avec eux à la sortie du premier album de Ian Dury début 78.
 
J'ai écrit des articles sur leurs artistes, publiés dans Best dès 1978, dont une interview de Ian Dury. Alan Cowderoy, leur attaché de presse, m'aimait bien et me filait des tas de disques. J'étais un fan de ska jamaïcain, que je commençais à découvrir à cette époque. Quand le guitariste anglais de mon groupe punk, Private Vices, m'a fait découvrir le premier 45 tours des Specials, je suis devenu fan instantanément. On jouait leur morceau ska "Gangsters" avec Private Vices aux répétitions, pour le plaisir. J'ai peu après publié le premier article paru sur le ska en France dans Best paru à la mi-novembre 1979, dans ma rubrique Londres "In The City", qui était très lue. Il a instantanément lancé une mode en France. Ça a vraiment démarré très fort.
 
 
Le premier single de Madness paru chez Stiff, une reprise du "One Step Beyond" de Prince Buster (NDLR : le 2nd après "Madness" face B du premier single de Madness "The prince chez 2-Tone), est sorti à ce moment-là, Stiff me l'a filé et ils se sont retrouvés dans "In The City". J'ai dessiné un personnage dans le style 2-Tone pour illustrer l'article (ce personnage a servi pour une pub Madness payée par Barclay, parue dans Best quelques semaines plus tard). Le groupe a bien aimé l'article - et le dessin.

Dessin de Bruno Blum publié dans le magazine "Best"
 
 
 
 
 
 
 
J'ai d'abord rencontré Madness pour Best en 1979. Je les ai vus sur scène, mais je ne sais plus où. À l'Electric Ballroom de Camden Town peut-être, et je les ai vus à Brighton aussi. J'avais sympathisé avec Woody, le batteur. Ils avaient un succès incroyable en Angleterre. J'ai continué à parler de la vague ska anglaise dans Best, notamment avec des articles sur le Selecter et le Beat. Le ska anglais est devenu la grande mode de l'hiver 1980 en France comme ailleurs. Entre Marley, UB 40, Peter Tosh, LKJ, le Clash, les Ruts, Gainsbourg et tant d'autres, c'était vraiment un mouvement important, la Jamaïque avait un impact énorme sur la pop music de l'époque.
 
Au printemps 1980 j'ai interviewé Suggs, qui a fait la couv de Best avec le titre "Jusqu'où le ska ?". C'était un numéro dans lequel figure aussi une de mes BD, cette fois sur Motörhead. J'ai dessiné pas mal de trucs pour eux. Augmentée de plusieurs pages, la BD est devenue un comic book Motörhead officiel, paru en Angleterre avec succès après une pré-publication dans New Music News. Madness a vu ma BD dans le numéro avec Suggs en couv, et leur manager a voulu me rencontrer. Il m'a appelé chez moi, à Queensgate.


 
 
 
Je leur ai rendu visite à leurs bureaux dans l'est de Londres, et ils m'ont proposé de créer un magazine BD sur Madness. L'idée était de pasticher plus ou moins The Beano, une des seules BD anglaises pour enfants qui ait connu un vrai succès populaire dans le pays. J'ai créé "Nutty Boys Comix" en 1980 avec Spike, une meuf de leur bande chargée du Madness Info Service. Le dessin de couverture a été fait avec Klaus, alias Gilles Hurtebize, mon associé avec qui j'avais fait la BD sur Motörhead. Mais Klaus est parti en France et m'a planté là en plein milieu du job.
 
Pour encrer mes dessins j'ai engagé Dave Mitchell, qui avait dessiné la couverture du single des Flamingos, le groupe de Nick Kent. Avec le recul, je trouve que son trait était trop fin, il aurait fallu utiliser un trait plus gras. Le scénario était de Spike et moi, et raconte les débuts du groupe. Je me suis tapé les couleurs. Ils ont sorti un comic book à Londres et ils ont fini par le mettre en cadeau dans un maxi 45 tours du groupe, "The Return of the Los Palmas". On peut voir une petite repro de la couv du comic book sur la couv du disque. Spike m'a solennellement offert un pin's du Madness Info Service.


 
J'ai aussi dessiné d'autres personnages ska et je les ai publiés dans Best
 
Je suis resté plus ou moins copain avec eux. Je trainais à l'époque avec Jenny, la chanteuse des Belle Stars, qui a été mariée avec Chris Foreman, le guitariste de Madness, plus tard. je me souviens les avoir vus jouer au Lyceum de Londres avec Desmond Dekker en première partie. Desmond est venu chanter avec eux à un moment. C'était super.
 
Interview réalisée par JP Boutellier / French-MIS le 06 novembre 2010. Un grand merci à Bruno pour sa disponibilité et sa gentillesse.






La presse de l'époque

Chronique de Bruno Blum dans le magazine "Best"

Rock and Folk N°181, février 1982



ARTICLE DU MAGAZINE "SALUT !" fin 80 (peu après la sortie d'Absolutely)
sur la tournée française de Madness

Vous pourrez remarquer que le journaliste n'y va pas avec le dos de la cuillère... 1 an après One Step Beyond, la plupart des magazines voulaient mettre un point final à la "vague Ska" et passer à une autre "mode"...
 
Si Maxime Chavanne lit ces lignes, qu'il nous contacte !! Nous aimerions savoir ce qu'il pense de la carrière et des disques de Madness 40 ans après ce reportage...

Pub magazine pour le concert de Madness au Pavillon Baltard du 25 octobre 1980



Madness, tournée française, fin 1980


Un grand merci à Neness, Mister B. Fred Boeuf et Rob Wheeler pour leur collaboration à cette page...

1 août 2020

Diffusion le 01 août 2020 sur Youtube du concert de Madness Kendal Calling 2016



Diffusion le 01 août 2020 à 21h30 (heure française) sur YouTube du concert de Madness au Kendal Calling 2016, 

Cliquez ICI

12 juil. 2020

Réédition de Full House en vinyle, un titre live inédit en CD, coffret Two-Tone, du live de 1979...


Edition en vinyle simple du Full House de Madness le 28 août en france via le label Warner.


Face A
1 Our house
2 It must be love (2009 - remaster)
3 House of fun
4 Baggy trousers (remastered)
5 Madness (2009 - remaster)
6 Embarrassment (remastered)
7 My girl (2009 - remaster)
Face B
1  One step beyond (2009 - remaster)
2 The prince (2009 - remaster)
3 Mr. apples
4 Nw5 (2009 - remaster)
5  Never knew your name

6  Night boat to cairo (2009 - remaster)

Le magazine MOJO offre dans son édition été 2020 un Cd avec de belles pépites dont la version live de Before We Was We enregistrée au Roundhouse en December 2019.







Retour il y a presque 41 ans avec ce concert diffusé sur YouTube il y a peu : Madness - 1979-11-29 - West Hollywood, CA @ The Whisky



Sortie d'un coffret Two Tone de 8 CD le 4 septembre prochain Cliquez ICI pour plus d'infos. Le coffret des singles avait été distribué fin 2019 en France par Bertus, on espère la même chose pour ce coffret de 8 CD remastérisés.

CD1: The Specials ‘Specials'
 
1. A Message To You Rudy
2. Do The Dog
3. It's Up To You
4. Nite Klub
5. Doesn't Make It Alright
6. Concrete Jungle
7. Too Hot
8. Monkey Man
9. (Dawning Of A) New Era
10. Blank Expression
11. Stupid Marriage
12. Too Much Too Young
13. Little Bitch
14. You're Wondering Now
 
CD2: The Selecter ‘Too Much Pressure'
 
1. Three Minute Hero
2. Everyday
3. They Make Me Mad
4. Missing Words
5. Danger
6. Street Feeling
7. My Collie (Not A Dog)
8. Too Much Pressure
9. Murder
10. Out On The Streets
11. Carry Go Bring Come
12. Black And Blue
13. James Bond
 
CD3: The Specials ‘More Specials'
 
1. Enjoy Yourself (It's Later Than You Think)
2. Man At C&A
3. Hey, Little Rich Girl
4. Do Nothing
5. Pearl's Café ^
6. Sock It To 'Em J.B.
7. Stereotypes Pt 1 / 8. Stereotypes Pt 2
9. Holiday Fortnight
10. I Can't Stand It
11. International Jet Set
12. Enjoy Yourself (Reprise)
 
CD4: Various Artists ‘Dance Craze'
 
1. Concrete Jungle (Live) / The Specials
2. Mirror In The Bathroom (Live) / The Beat
3. Lip Up Fatty (Live) / Bad Manners
4. Razor Blade Alley (Live) / Madness
5. Three Minute Hero (Live) / The Selecter
6. Easy Life (Live) / The Bodysnatchers
7. Big Shot (Live) / The Beat
8. One Step Beyond (Live) / Madness
9. Ranking Full Stop (Live) / The Beat
10. Man At C&A (Live) / The Specials
11. Missing Words (Live) / The Selecter
12. Inner London Violence (Live) / Bad Manners
13. Night Boat To Cairo (Live) / Madness
14. Too Much Pressure (Live) / The Selecter
15. Nite Klub (Live) / The Specials
 
CD5: Rico ‘That Man Is Forward'
 
1. Easy Snappin
2. Fiesta
3. Chang Kai Shek
4. Stay Out Late
5. Red Top
6. X
7. Ganja
8. That Man Is Forward
 
CD6: Rico ‘Jama Rico'
 
1. Destroy Them
2. We Want Peace
3. Jam Rock
4. Some Day
5. Distant Drums
6. Love And Justice
7. Java
8. Do The Reload
9. Easter Island
 
 
CD7: Various Artists ‘This Are Two Tone'
 
1. Gangsters / The Special AKA
2. Madness / Madness
3. On My Radio / The Selecter
4. The Tears of A Clown / The Beat
5. A Message To You Rudy / The Specials
6. Too Much Pressure / The Selecter
7. Too Experienced / The Bodysnatchers
8. Rankin Full Stop / The Beat
9. Too Much Too Young (Live) / The Selecter
10. The Selecter / The Selecter
11. Stereotype / The Specials
12. Mantovani / The Swinging Cats
13. Do Nothing / The Specials
14. Jungle Music / Rico & The Special AKA
15. The Boiler / Rhoda Dakar & The Special AKA
16. Ghost Town / The Specials
 
CD8: The Special AKA ‘In The Studio'
 
1. Bright Lights
2. The Lonely Crowd
3. What I Like Most About You Is Your Girlfriend
4. Housebound
5. Night On The Tiles
6. Nelson Mandela
7. War Crimes (The Crime Is Still The Same)
8. Racist Friend
9. Alcohol
10. Break Down The Door

11 juil. 2020

Madness, Our House (Madheads Our House Version)



Pendant le confinement du Covid19, Madness a demandé aux fans de rejouer le clip du tube Our House. Voici le merveilleux résultat !! Bravo !


7 juin 2020

Un samedi de FOLIE !!

Un samedi 6 juin 2020 de folie !!!



Zoom Showtime ! Chris Foreman a fait une session Zoom de chez lui afin de répondre aux question posées par les fans. Comme Judge Fredd l'a expliqué sur la page Facebook du FMIS hier matin, il fallait envoyer des questions à une adresse mail du MIS anglais et ensuite recevoir le lien Zoom pour voir la vidéo de l'interview conduite par Owen Collins avec Seven Ragged Men et le M.I.S (avec un grand merci à Mister Scurf et à Koast Radio).

Interview de 2 heures environ avec une centaine de fans ICI

Temps forts (merci au MIS Online Staff) :

- Annonce d'une nouvelle édition vinyle des albums de Madness

- Concert du Kenwood House en sortie DVD et CD

-Le groupe travaille sur son nouvel album (Chris a fait écouté quelques démos sur son portable. Paul Weller travaille sur un titre composé par Madness pour ce nouveau disque

- Chris a joué Hunchback of Torriano à la guitare




Ce même samedi, à 22 heures, heure française, Suggs et Mike Barson ont donné un concert d'une trentaine de minute sur internet accompagnés par The London String Group, un quartet à cordes qui a déjà joué derrière de nombreux artistes comme The Rolling Stones, Paul McCartney ou encore Elton John.

Une bien belle soirée avec Two Mad Men & a String Quartet ! Ils nous ont offert 10 titres mixant tubes, extraits d'albums, nouvelles chansons et une reprise de David Bowie. Quel bonheur d'entendre MK II et Rise and Fall ! Heureux aussi d'écouter deux bons nouveaux titres, même si leurs arrangements (pour cette soirée) sont plutôt tristes et éloignés des chansons pleines d'entrain qui ont fait le succès de Madness. Un grand merci à Mister B pour les pochettes de cette fabuleuse soirée !

Track-list :

Night boat to Cairo
MK II
My Girl
Theatre of the Absurd (inédit)
Life on Mars (reprise de David Bowie)
The Sun and The Rain
All The Presidents Men (inédit)
Rise and Fall
Our House
It Must Be Love







30 avr. 2020

Il y a 40 ans... Madness - Palais des Grottes, Cambrai, France 01.06.80


Il y a 40 ans, Madness donna 4 concerts en France au printemps 1980 : Lyon, Toulouse, Bordeaux et Cambrai.

Le coffret deluxe de The Liberty Of Norton Folgate paru en 2009 contenait un code afin de pouvoir accéder à une partie privée du site officiel de Madness. Dans cette fameuse partie privée on pouvait y trouver de bien belles choses dont une série de concerts mise à disposition par l'ingénieur du son scène du groupe, Ian "Dad" Horne. Parmi ces pépites se trouve le fameux concert de Cambrai du 1er juin 1980 !



Vous pourrez remarquer que le groupe joue des titres de l'album Absolutely qui sortira en septembre 1980.


Cliquez ICI pour télécharger le fichier audio.



2 avr. 2020

Madness, Printemps de Bourges, 6 avril 1986




En cette période de confinement, on se souvient des bons souvenirs... Du temps où l'on pouvait aller voir des concerts par exemple ! D'ailleurs, nous vous invitons à allez faire un tour régulièrement sur le Facebook du French-MIS, où vous pourrez y voir des vidéos, télécharger des fichiers audio et échanger avec d'autres fans !!



Madness n'était pas passé en concert en France depuis début 1982 (Midem de Cannes)

C'était donc une venue exceptionnelle des Maddies pour deux concerts, le 6 avril 1986 au Printemps de Bourges et le 8 avril au Grand Rex de Paris.



Nous vous proposons un fichier complet de l'après-midi passée avec Madness ce jour là : 

- Concert enregistré par Lord Nutcase en personne, 
- Interview audio et papier (dans le fanzine Bruits et Graffitis) réalisée par JP Boutellier, 
- 3 titres (Uncle Sam, My Girl et House Of Fun + extraits de la balance) tirés de l'émission "Best of Printemps de Bourges 1986" diffusée sur TF1 (on recherche toujours la vidéo de cette diffusion !!) 
- plus photos, articles et affiches de l'époque.



A noter que Madness a joué 4 titres devenus "rares" ensuite : 4 BF, Natural Act Of Love, Precious One et Be Good Boy.

Lien de téléchargement permanent ICI






7 mars 2020

Les news au 07 mars 2020 : Compil aux USA, Photos du Walk Of Fame, Record Store Day etc...

Nous vous l'avions déjà annoncé cette semaine sur le Facebook du French-MIS, une nouvelle compilation des Nutty Boys va sortir le 15 mai 2020 aux U.S.A., une semaine avant leur tournée chez l'Uncle Sam !!

Our House, The Very best Of Madness sera édité en CD, vinyle et format digital.

La pochette reprend la composante du dernier best-of édité en Europe.

La track-list comprend 12 titres avec pour la première fois en édition physique Bullingdon Boys. A noter aussi la version US de Night Boat To Cairo qui figurait sur l'album Madness édité en 1983 chez Geffen aux Etats-Unis. Il y avait aussi sur ce vinyle de l'époque une version remix de It Must Be Love. ce dernier titre n'est pas mentionné US Mixe sur la nouvelle compilation, donc on peut s'attendre à la version habituelle de la chanson.

1. Our House
2. It Must Be Love
3. House of Fun
4. Baggy Trousers
5. Embarrassment
6. NW5
7. One Step Beyond
8. The Prince
9. Wings of a Dove
10. Mr Apples
11. Bullingdon Boys

12. Night Boat to Cairo (US Version)

Normalement il devrait être assez facile de se procurer la galette et le CD sur les sites en ligne habituels !!


Le 18 avril prochain c'est le Record Store Day ! Nous vous en avions déjà parlé la semaine dernière, mais tout se précise aujourd'hui ! Il y aura bien un double vinyle en format 17cm (format 45 tours) du Work rest and Play de Madness. A noter aussi de nombreuses éditions de disques des Specials !


Terminons ces news avec des photos du Camden Walk Of Fame !










Lynval Golding