29 nov. 2015

MADNESS JUMBO

     Le week-end dernier, Madness a organisé son cinquième " House of Fun-Madness Weekender" à Minehead dans le complexe de Butlins sur la côte ouest de l'Angleterre.
    Première nouvelle : il y en aura un autre l'an prochain en novembre. Nouvelle confirmée par Chris Foreman lui-même.
    Deuxième nouvelle : le concert que Madness a offert vendredi soir dernier a révélé un souci de jouer ses deniers titres et de plaire aux fans "les plus durs" du groupe. En effet, que de nouveaux morceaux, quelques titres obscurs et peut-être un titre éponyme.
Explications : Madness a commencé avec "Keep Moving", ce qui nous a rappelé le bon vieux temps de la tournée "Mad Not Mad", fin 1985. Puis le groupe a enchaîné avec des morceaux complètement neufs et certains joués lors de la tournée  2015 "GrandSlam".


Herbert, Mumbo Jumbo, Don't leave…, Grandslam avaient été jouées l'été dernier. Les vraies nouveautés : "You can't touch us now" ou "Given the Opportunity". D'autres morceaux, comme "Soul Denying" ou "Whistle in the Dark" ont un lointain passé (voir quelques enregistrements pirates) mais trouvent finalement un aboutissement aujourd'hui. Merci Lindsey Davies pour la vidéo.




Enfin, Madness a agrémenté son set de vendredi de titres qui ne figurent pas dans les "Divine Classic Complete Utter Very Very Very Best Madness" CDs, c'est à dire "Promises Promises" de 7 (jamais jouée depuis 81) ou Razor Blade Alley.
Bref, assurément une grande set-list.
La voici, publiée par Sharon Staite. Merci.



    Troisième nouvelle : samedi, Madness a joué une deuxième fois et  a révélé un autre nouveau titre (joué l'été dernier) :" Where did all the GTG ?" . "Tomorrow's Just another Day" a bénéficié d'un coda reggae, jamais joué auparavant.
Plus de vidéos à suivre.

Durant ce week-end, "Crunch/Nutty Boys" a joué,  le groupe de Daniel Woodgate aussi.
Les fans présents à l'occasion doivent certainement encore essayer de récupérer après tant d'émotions.

Un espoir, un souhait : que les nouveaux titres joués lors de ce-end, en tout, 13 morceaux,  finissent sur un CD en 2016 !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire