10 oct. 2014

LE PLEIN D'EMOTIONS AVEC CATHAL SMYTH

  
            Cathal Smyth écrit depuis longtemps, pour un projet solo,  des titres concernant sa séparation  survenue en 2005, après 28 ans de vie commune et 3 enfants. Ca lui tient à coeur depuis un moment d'exprimer toutes ses préoccupations, toutes ses émotions à ce sujet, mais aussi à d'autres d'une manière plus générale. Neuf ans après, sort un album : A Comfortable Man.
           Hier et aujourd'hui, il s'est produit sur scène à Londres au Wilton's Hall, magnifique salle de concert. 


                 Premier témoin de la scène du crime, Paul Rodgers.  Il a joué,  accompagné sur scène (et quelle scène! NDLR) d'un véritable orchestre (au sens noble du terme NDLR) et de Madeleine Hylan, qui a chanté sur le dernier album des Dexy's . 4 violonistes, une personne à la harpe, un batteur, un bassiste, un joueur de Ukulele et de guitare, un pianiste (en dehors de Cathal)  et une chorale. Joe Duddel était aux arrangements. Beaucoup de monde sur scène et beaucoup d'émotions dans l'interprétation des titres....Tantôt au piano, tantôt très orchestrées, toutes les chansons de l'album, plus une en bonus, ont été présentées au public. Un "Are the children Happy" en a fait craquer plus d'un(e)".... voir la vidéo de Hazel Foster sur sa page facebook    
            Lindsey Davies, qui va rendre jalouses toutes les filles fans de Cathal a posté le magnifique LoveSong Number 7 sur la page facebook de  MadChat: ICI . Chanson sur la rupture avec une musique que certains reconnaitront, puisqu'elle apparaissait sous les traits de "Cracks in the Pavement".
            Autre témoignage, celui de Jonathan Young :  Magnifique., comme un "mini-Folgate"... 19 personnes sur scène, une expo également à cette occasion (des oeuvres de cire de Carl en particulier). Tout l'album a été joué plus un titre sur Madness, Season of Content. 
           Jenny Littler and Sarah Wright ont pris d'excellentes photos de la scène, du lieu, des musiciens...

                      (photo de Sarah Wright)


                       (photos de Jenny Littler)

           Darren Dixon évoque le côté vraiment différent du Chas connu chez Madness. Et ses titres le sont également. 
          Mark Bryant  nous a également envoyé de jolies photos. Il résume ce concert  : "émotion pure, blessures, amour et optimisme"






           






















     Un beau compte-rendu , ICI

     Tous les témoins s'accordent sur les émotions que le set de Cathal a communiquées (the Communicator ?).
               Le site officiel de Cathal Smyth  : ICI


                           



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire