2 déc. 2016

Madness vient de commencer sa tournée en Grande Bretagne

La tournée "Can't Touch Us Now" de Madness en Grande Bretagne a débuté hier soir à Bournemouth.

Pour ce premier concert, la track-list a été similaire au concert donné le samedi soir au HOF

Photo track-list du HOF de Katy Watkins

Toutes les dates de concerts à venir de Madness ICI



Très bonne interview de Madness dans Addict-culture

Très bonne interview dans Addict-culture à lire ICI

A noter que le groupe annonce qu'il jouera en France en 2017.

30 nov. 2016

Vidéo de Madness jouant "Sunny Afternoon" des Kinks à la BBC


C'était ce week-end ! Cliquez ICI

Chroniques de "Can't Touch Us Now" dans Rock and Folk et les Inrocks

Deux chroniques dans le presse française "papier". Cela ne peut que vous donner envie d'acheter ces deux magazines...




27 nov. 2016

UNE PETITE DISCUSSION IMPROMPTUE AVEC KEITH FINCH





F :


 Pour un Frenchie, le titre « A SPONTANEOUS CHAT WITH KEITH FINCH ! » (Une petite discussion impromptue avec Keith Finch !) n’est pas toujours simple à dire, à prononcer... Pourtant c’est ce qui m’est arrivé sur le réseau Facebook, le plus simplement du monde avec Keith Finch, musicien, producteur et ami de Lee Thompson qui cosigne « Mumbo Jumbo » sur le dernier album de Madness « Can’t Touch Us Now ».  Un soir, je l’ai remercié pour cette compo et un petit dialogue, impromptu s’en est suivi. Voici la retranscription en français.


F.MIS : Merci pour « Mumbo Jumbo »,  je l’adore, ce titre !



KEITH FINCH : De rien ! On a commencé à l’écrire en 2011….



F.MIS : ….Waouhh !  Pour Madness ou juste pour vous deux ?



KEITH FINCH : J’ai écrit l’instrumental de ce morceau, Lee l’a aimé et l‘a chopé dans sa collection. Après, il a mis ce titre dans la marmite « Madness » et ils ont aimé cette compo. On a une quarantaine de morceaux comme ça, un peu bizarres sur lesquels on a bossé. J’espère qu’ils sortiront un jour, quelque soit l’étendard !  



F.MIS : Quarante !!!! La classe ! Est ce que ce titre a beaucoup changé depuis 2011 ?



KEITH FINCH : Pas vraiment, l’instru était une sorte de ska vieille école bien frappé. J’ai fait une version de ce titre avec Rico , il y a quelques années, quand, j’en étais venu à l’idée que Lee ne ferait rien de cet instru. Il y a donc un instrumental de ce morceau, avec Rico, quelque part aussi! J

Mais, finalement, les paroles de Lee sont vraiment superbes, elles pourraient s’appliquer à n’importe quel homme politique !



F.MIS : Avec Rico, cool !!! Alors il existe une version « Mumbo Jumbo Trombono » avant la «Mumbo Jumbo Banjo » (instrument présent sur ce titre sur l’album CTUN) ! La classe !!!!



KEITH FINCH : Ouais, c’est vrai, je n’y avais jamais pensé !



F.MIS : Dans cette première maquette, vous avez joué de tous les instruments ?



KEITH FINCH : De la plupart, en fait, oui, mais pas vraiment très bien….



F.MIS : Va-t-il y avoir une nouvelle collaboration Keith / Lee pour le prochain album de Madness?



KEITH FINCH : Pas sûr. On a beaucoup de titres  mais Madness aiment vraiment bien travailler sur leurs propres compos ! Peut-être, on fera un projet avec Lee.  Finalement, le Lee Thompson Ska Orchestra était une sorte de continuation du concept « The Dance Brigade » et, dans cette « sphère », nous avons une vingtaine de morceaux. Alors, en fait, rien de sûr. Et, je ne vis plus à côté de chez lui, maintenant. Je suis en Espagne au beau milieu d’une montagne, il est passé nous voir l’été dernier.



FMIS : D’autres projets de votre côté pour le futur ?



KEITH FINCH : Je travaille sur un album sur lequel il y a des enregistrements de Rico que nous avons faits peu d’années avant qu’il ne meure. Et j’aimerais aussi finaliser ces titres de Dance Brigade. (Après dix ans……) que j’ai avec Lee et Jennie Bellestar,  ou alors une simple collaboration avec Lee, s’il a du temps.



FMIS : Comment et quand avez-vous rencontré Lee ?



KEITH FINCH : Je l’ai rencontré dans un pub, the Mitre, dans Barnet (nord de Londres), au début des années 90 si je me rappelle bien. Un endroit où il rencontre beaucoup de monde !



FMIS : Et vous avez parlé de musique instantanément ?



KEITH FINCH : Eh bien, d’abord on a parlé de skinheads, je crois, puis de musique. Puis on s’est saoulé.



FMIS : Merci !



KEITH FINCH : Merci beaucoup, ce fut un plaisir de discuter avec vous.



FMIS : Moi aussi !



UK :

F.MIS : Thanks for Mumbo Jumbo, I love it !

KEITH FINCH : You’re welcome, mate. We started it back in 2011!

F.MIS : Wowww !  For Madness or just the two of you ?

KEITH FINCH : I did the backing track, and Lee liked it and blagged it for his collection, and then he put it in the Madness pot, they liked it. We have another 40 odd tracks we've worked on probably. They will come out eventually I think! Under some banner or other!

F.MIS : 40 !!!! Classy ! Did the track change a lot from 2011 until now ?

KEITH FINCH : Not really, the music was a sort of old style ska banging type tune. I did a version with Rico Rodriguez a couple of years ago, when I thought Lee wouldn't do anything with it, so there's an instrumental in there somewhere as well (FMIS : not the one on CTUN  boxset) ! But Lee's lyrics are great, could be about any politician!

F.MIS : With Rico, cool ! So there is mumbo trombono before mumbo jumbo banjo ! Classy !

KEITH FINCH : Yeah, never thought of that!

F.MIS : You played all the instruments on this very first demo ?


KEITH FINCH : Most of them, although not very well…

F.MIS : Is there a Keith Lee collaboration for a next madness LP ?

KEITH FINCH : Not sure. We have a lot of tunes but they are usually keen on writing their own songs ! We maybe doing a Lee T project on his own. The LTSO was a sort of continuation of the Dance Brigade concept, and we have about 20 tracks in that area, so not sure, but I don't live near him anymore, I live half way up a mountain in Spain, but he was here in the summer!

FMIS : Any other projects on your side, for  you personnally ?

KEITH FINCH : I’m working on an album with some Rico Rodriguez recordings we did in the last few years before he passed away, and will hopefully be finishing off The Dance Brigade session tracks [ after ten years !] I did with Lee and Jennie Bellestar, and maybe a collaboration with Lee, if he ever gets the time.

FMIS : How, when did you meet Lee ?

KEITH FINCH : I met him in a pub in Barnet, the Mitre, to be exact in the early 1990's I think! A place where he meets most people!

FMIS : And you talked about music instantly ?

KEITH FINCH : Well first about skinheads I believe, then music came into it. Then we got drunk.

FMIS : Thanks !

KEITH FINCH : Many thanks, been a pleasure speaking with you.

FMIS : Yes so do I !

26 nov. 2016

Madness dans les Inrocks, 25 novembre 2016




Article du vendredi 25 novembre sur Madness dans les Inrocks... Disponible en ligne pour les abonnés ICI et qui sera certainement publié dans la version papier cette semaine !!

Titre des Inrocks : "Madness revient en très grande forme avec son nouvel album"

25 nov. 2016

C"EST PARTI POUR LA RECHERCHE....


              Madness, ou plutôt, Suggs et Mike, sont passés en France pour des sessions et des interviews cette semaine.
              Maintenant, c'est à nous de remonter le fil et de voir qui d'autre a interviewé les deux nutty. On sait que Radio Nova, Oui FM, RTL 2, Europe 1, Le Parisien ont capté du son des maddies (voir posts précédents et facebook). Mais certainement qu'ils ont répondu à d'autres personnes.
            Premier exemple : songazine.fr
            Discussion le 23.11 avant Radio Nova, avec Suggs et Mike, voir la page : ICI


To be continued......

Madness dans le Chris Evans Breakfast Show ce matin sur la BBC (25/11/16)


Madness à 5 (sans Chris) ce matin dans le Breakfast Show de Chris Evans sur la BBC !

Madness a joué "House Of Fun" "Mr Apples", "It Must Be Love", "Sunny Afternoon" (des Kinks) avec un Suggs qui a retrouvé un peu de voix par rapport à hier...

Ecoutez ICI (à partir de 2 heures 03)

24 nov. 2016

Suggs et Mike sur Ouï Fm et Le Parisien, 24 novembre 2016

Suggs et Mike Barson de Madness étaient invités sur Ouï Fm aujourd'hui en milieu d'après midi et en début de soirée sur La Parisien.




  Contrairement à hier sur Radio Nova, tout s'est bien passé à Ouï FM avec une bonne interview et deux morceaux joués en piano / voix : "Mr Apples" et "Sunny Afternoon" (reprise des Kinks). Cliquez ICI pour retrouver le passage audio de Madness à Ouï Fm. Vidéo  sur le site de Ouï dans quelques jours ICI

   Tout s'est bien passé aussi sur Le Parisien, Le groupe a très bien été présenté et les deux Maddies ont joué en piano / voix : "Herbert", "My Girl", "Mr Apples" et "It Must Be Love". Suggs ayant un mal de gorge terrible, la session stoppa sur "It Must Be Love". Retrouvez la vidéo ICI ou téléchargez-là LA (cliquez ensuite sur la vidéo, puis "enregistrer sous")

23 nov. 2016

Interview de Madness (Suggs et Mike) sur Radio Nova : Une catastrophe...




Interview de Madness (Suggs et Mike) sur Radio Nova : Une catastrophe...
Ok, les deux membres de Madness sont arrivés 30 minutes en retard (mais c’est toujours comme ça avec les stars !!!!) dans une émission où il ne restait que 30 minutes... (arrivée à 20h30 au lieu de 20 heures, émission terminée à 21 heures). Suggs avait bu un coup de trop... Et Mike était, lui, en pleine possession de ses moyens.
2 animateurs interviewent les 2 maddies : un garçon et une fille. le garçon était à côté de la plaque, tandis que la fille essayait de sauver les meubles...
Une seule question sur le nouvel album : Que veut dire “Can’t Touch Us Now” ? réponse de Mike sur lady diana et dodi al fayed morts à Paris... 
Ensuite, la question qui tue : “Que Faites-vous à Paris ? vous êtes là pour la Promo ?” Réponse de Mike, et toi, tu es là pour quoi ? Réponse de la Nova animatrice : “Je suis au travail”
Ensuite ce fût insipide avec des questions qui n’avaient pas lieu d’être (le pop rock “blanc” et le reggae “noir”, Suggs a très bien répondu... et enfin, on nous en remet une couche sur One Step Beyond... “Seriez-vous capable de faire un concert sans “Our House” et “OSB” ? Réponse de Mike, “On L’a fait vendredi dernier au House Of Fun Weekender” (j’évite de rentrer dans les détails, NDLR).
Bref, rien de neuf, les animateurs ont même été jusqu’à dire : “Après un break de 5 ans, le groupe fait son come-back”"...
J’ai bien fait de parler en intro de ma chronique de “Can’t Touch Us Now” que la plupart des journalistes français sont restés sur OSB... Encore une preuve ce soir.
Quelle image a donné Nova à Madness ce soir ? Un groupe de vieux C.... ringards et alcolos qui revient avec un nouvel album dont personne à Nova n’a pas envie de parler...

Madness en France les 23 et 24 novembre 2016



MADNESS à Paris cette semaine !

A écouter sur RTL2, OUI FM, EUROPE 1, LE PARISIEN...


Le groupe MADNESS sera à Paris ce mercredi 23 et jeudi 24 Novembre en promo
et pour ce produire notamment dans les émissions suivantes :



Nova Club sur Radio Nova (20h le 23/11/16) : Cliquez ICI

Europe 1 Music Club sur Europe 1 (interview enregistrée) :  Cliquez ICI


Au Secours c'est du Live sur Oui Fm (enregistrement 14h20 le 24/11/16). Diffusion le dimanche entre 20 à 22 heures. Cliquez ICI


Live Session Le Parisien (session enregistrée en public le 24/11) Cliquez ICI


Pop Rock Station by Zegut sur RTL 2 (session enregistrée) Cliquez ICI


Cliquez sur les liens pour plus d'infos (horaires de diffusion etc...) ! La plupart de ces émission sont aussi rediffusées en Podcast audio et / ou vidéo, donc pas d'inquiétude si vous loupez le direct.

21 nov. 2016

DU SON ET DE LA VIDEO

       

                        Après ce week end de nutty, si vous n'avez pas trop le temps, voici du son :   MISTER B BOOT DU CONCERT DE VENDREDI .

 Et plein de vidéos : 

Cardiac Arrest live samedi (Scott Lighfoot) :



Shadow of Fear live vendredi (John Jones) :



Si vous avez facebook, vous pouvez vous connecter sur la page des Invaders, où il y a pas mal de films.  ICI.   Mais, bien sûr, beaucoup sont aussi présentes sur notre page  : FMIS.  D'autres suivront.

Des témoignages home-made avec du son audience mais qui nous permettent de plonger dans ce truc de dingue. Merci pour ces moments (j'ai déjà entendu ça, non ?)

Bon allez, je vais aller coller ma tête sur cette photo...




19 nov. 2016

Un HOF de Folie !

Photo Jon "Forever" Young

Madness a donné 2 concerts de "Folie" hier et ce soir au HOF, Minehead.

Hier soir, c'était le feu ! Avec les albums OSB et Absolutely joués live (sans les grands tubes) - voir l'articles de Judge Fredd ci-dessous).

Ce soir Madness a fait encore une fois très fort avec une track-list mémorable ! Imaginez la bande de Suggs en live avec "Cardiac Arrest", "Tomorrow's Just Another Day", "Yesterday's Men", "Grey Day" mais aussi "Mumbo Jumbo", "You Are My Everything"... Du grand Madness ! Bravo !




ONE STEP ABSOLUTELY WEEKENDER




Hier, vendredi, a commencé le cinquième House of Fun Weekender, pendant lequel à Minehead / Butlins, Madness joue deux concerts : un, le vendredi avec beaucoup de raretés et le samedi, plus consacré aux classiques.
Cette année, voici la set list (merci Tony Pycroft) du concert : titres du premier et du deuxième albums.
Classe, non ?
Certains titres ont été joués live ces dernières années et d'autres, eh bien ça fait longtemps....Et puis, commencer avec "Land Of Hope and Glory", ça le fait je pense.

Si vous vous connectez sur la page Facebook d'Hazel Foster,  vous aurez deux films (54 minutes en tout) où le concert est filmé en grande partie. Ou bien encore sur la page de Richard Monnie Scholes (47 min)




6 nov. 2016

Madness : Détails sur "Can't Touch Us Now" version deluxe

"Can't Touch Us Now" version Deluxe

La version deluxe de "Can't Touch Us Now" de Madness comprend :

-Une très jolie boîte renfermant le contenu, avec au verso la règle du jeu de "The greatest show on earth",
-La version CD simple plus le CD bonus dans un digipack double,
-Le livret de l'album,
-4 petits théâtres en carton "The greatest show on earth,
-Un jeu de cartes "Mystery",
-Un jeu de cartes "Magic",
-Un jeu de cartes "Performance",

La réalisation est magnifique et très soignée.

L'idée de lier la version simple de "Can't Touch us Now" avec un CD bonus plus un jeu de société concernant les titres de l'album est une superbe idée. 

Le jeu est très fun... On vous demande par exemple de faire tourner une carte sur un doigt, un peu comme un basketteur qui fait tourner son ballon sur son index... 

Par contre si vous n'êtes pas anglophone, le jeu ne vous servira à pas grand chose, si ce n'est d'en faire un beau décor dans une vitrine.

Côté CD, l'album 16 titres est le plat de résistance... Un très bon album de Madness, varié au niveau des styles, très Pop dans l'ensemble avec de belles touches Soul par moment.

Le second CD offre une "Alternate version" de"Mr Apples", mixé dans la ligné de l'alternate de "NW5" avec une place importante donnée à la rythmique au détriment du clavier. 

On y trouve aussi la version démo de "Last Rag and Bone Man", dont la version définitive enregistrée au studio de Ray Davies avait été donnée gratuitement sur internet en 2014.

Le reste du CD 2 offre des versions démos de titres de l'album. Elles sont toutes chantées sauf "Grandslam" et "Blackbird" offertes en version instrumentales.

Ce qui est intéressant dans ces démos, c'est de découvrir les bases de travail qui vont servir à réaliser "Can't Touch Us Now". Certains titres sont chantés par Nicky Woodgate (le frère de Woody, batteur de Madness), d'autres par Suggs, Mike Barson ou Lee Thompson.

Quelques frissons sur de nombreux titres quand on y retrouve le "son" du Liquidator qui avait enregistré par le passé de nombreux titres de Madness (période 1984 / 1988).

On peut aussi se rendre compte du gros travail réalisé par les frères Woodgate qui offrent 3 magnifiques compositions, mais aussi les implications de Chris Foreman et de Lee Thompson qui ont multiplié les effort pour combler la place laissée vide par Carl Smyth qui a quitté le groupe quelques temps après la sortie de l'album de 2012, "Oui Oui..."

Le CD bonus manque de quelques petites choses... comme la version "Radio Edit" de "Mr Apples" ou encore une version de "Kooks" le titre de David Bowie que joue Madness sur scène ou encore en acoustique lors de ses interviews radio.

Au final donc, un bel objet ce collector... mais à la longue, seul le CD principal va continuer à tourner sur la platine. 

Le jeu, lui sera joué quelques fois, et le CD bonus, certainement assez peu écouté dans la durée.

Il manque cruellement à ce Deluxe pour être vraiment incontournable, un CD live enregistré au "House Of Fun Weekender" avec sa version DVD. le concert "Invaders vs Dangermen" aurait été une des cerises sur le gâteau par exemple.

Chris Foreman est très conscient qu'il manque des choses dans ce Deluxe, il l'a même affirmé en réponse à des demandes de fans sur Facebook. "Oui, il manque du live en CD et / ou DVD, mais le temps nous a manqué pour mettre dans ce Deluxe tout ce que nous avions souhaité".

Unboxing des 3 derniers Deluxe : "TLONF", "Oui Oui" et "Can't Touch Us Now"


CD, Vinyle et Version Deluxe. Photo Yann Gazilieg








Madness : "Can't Touch Us Now" N°5 en Grande Bretagne


L'album "Can't Touch Us Now" de Madness dans les hits de ventes, une semaine après sa sortie :

N°5 du Top albums en Angleterre

N°2 des ventes de vinyles en Angleterre

N°10 en version téléchargement en Angleterre

N°6 des ventes d'albums en Ecosse

N° 78 en Belgique

A l'heure où nous avons réalisé cette page, les charts des autres pays n'ont pas encore été actualisés depuis la sortie de l'album de Madness.


Interview de Ranking Roger, The Beat








Quelques mois après avoir interviewé Rhoda Dakar, le French-Mis vous propose une entrevue avec une autre icône 2-Tone, Ranking Roger, du groupe The Beat.
Si Rhoda Dakar avait participé en 2009 à l’album “The Liberty Of Norton Folgate” de Madness, Ranking Roger (avec Dave Walkeling sous le nom de General Public) avait participé à l’enregistrement de l’album “Keep Moving” en 1984 sur deux titres, “Waltz Into Mischief” et “Victoria Gardens”.





Ranking Roger est monté sur scène début novembre lors de la cérémonie des Q Awards afin de parler de Madness et remettre aux “Nutty Boys” un “Hall Of Fame Q Award”.


Ranking Roger et MeatLoaf aux Q Awards


Mais, l’actualité brulante de Ranking Roger est le nouvel album de The Beat, “Bounce” ! Le premier album studio de The Beat en 34 ans !




The Beat, a édité son premier single “Tears Of A Clown / Ranking Full Stop” en 1979 sur le label des Specials 2-Tone, avant de fonder son propre label pour ses prochains disques produits dans les années 80 : Go-Feet Records. Madness avait aussi édité son premier single sur le label 2-Tone en 1979, “The Prince” avant de signer sur un autre label indépendant, Stiff Records.










THE BEAT, biographie rapide...
The Beat a été un groupe incontournable de la scène britannique de la fin des années 70 à sa séparation en 1983.

Influencé par la musique jamaïcaine, le punk, la pop et le rock, la formation de Birmingham créée par Ranking Roger et Dave Wakeling a édité son premier single en 1979 sur le label des Specials 2-Tone, avant de sortir 3 albums et une douzaines de singles classés dans les hits anglais. Le groupe tournera avec David Bowie, The Clash, The Police, R.E.M., et rencontrera le succès aussi bien en Angleterre qu’aux Etats-Unis.



The Beat est sans doute le groupe de l’époque ska revival du début des années 80 qui fut le plus aimé de la scène rock en général… The Police s’affichait avec des t-shirts de The Beat sur scène et dans ses clips, PeteTownshend reprit sur scène entre 1985 et 1988 un de leurs titres phares, Save It For Later, et demanda aux Who de jouer ce morceau lors de leur Reunion concert de 1989. Plus tard, The Wonder Stuff puis Pearl Jam reprendrons aussi The Beat. Après sa séparation en 1983, Ranking Roger (qui travaillera aussi avec Mike Jones des Clash sur le projet Big Audio Dynamite) et Dave Wakeling formeront General Public tandis que le bassiste David Steele et le guitariste Andy Cox rejoindront Roland Gift, ex-chanteur du groupe ska Akrylyks pour monter les Fine Young Cannibals, combo qui cartonnera dans le monde entier entre 1985 et 1989. Après quelques reformations dans les années 90 sous le nom des International Beat, où sous le nom des SpecialBeat (mixant membres de The Beat et Specials), jamais le goupe ne ressortira de disque studio. Ranking Roger travaillera avec Death In Vegas et enregistrera deux albums solo. Son fils, Ranking Junior, toastera sur le tube Boys Will Be Boys des Ordinary Boys en 2003.

Aujourd’hui, Ranking Roger et Dave Wakeling sont toujours de très bons amis, mais chacun à son groupe "The Beat" !! Celui basé en Angleterre s’appelle The Beat featuring Ranking Roger et vient de sortir l’album Bounce. Le second groupe, basé aux Etats-Unis et nommé The Beat starring Dave Wakeling, sortira son album Here We Go Love début 2017.










RANKING ROGER : L’interview du French-MIS, novembre 2016

French-MIS : “Pouvez-vous présenter votre nouvel album "Bounce" ?

Ranking Roger : “Nous avons commencé à écrire l'album en Septembre de l'année dernière. Puis nous avons commencé à l'enregistrer en Mars 2016 au Pays de Galles et il nous a fallu environ 3 mois de travail. Il a été produit par Mick Lister (un grand producteur qui a travaillé avec Amy Winehouse, Bad Company etc) qui a fait un travail fantastique. Nous avons choisi une petite maison de disques car nous avons une meilleure relation avec eux - parce qu'ils sont plus petits, ils nous donnent plus de contrôle artistique, c'est ce que nous voulions.”




French-MIS :“Vous devez prendre beaucoup de plaisir à enregistrer et jouer sur scène avec votre fils Ranking Junior...”

Ranking Roger : “Il est sur scène avec moi depuis plus de 15 ans donc il est très naturel de l'avoir à mes côtés.”

French-MIS : “Justement, parlez-nous de Ranking Junior... Nous l’avons découvert en 2005 sur le tube des Ordinary Boys “Boys Will Be Boys”...

Ranking Roger : “ Il joue avec The Beat depuis longtemps ... C'est un réel plaisir de l'avoir avec nous, il attire un public plus jeune qui s’identifie à lui par son côté “new school”



French-MIS : “Pensez-vous qu’il sortira un album solo dans l’avenir ?”


Ranking Roger : “Très certainement - il a écrit beaucoup superbes morceaux !”

French-MIS : “Vous êtes le seul membre original de The Beat dans cette formation...”

Ranking Roger : “Dave Wakeling joue avec The English Beat en Amérique et les autres membres ont formé les Fine Young Cannibals.  Nous sommes tous occupés à faire nos propres projets musicaux ... Jouer avec The Beat et refaire Le Beat est maintenant l'amour de ma vie! J'ai essayé de garder le son du groupe aussi proche que possible du Beat original.”

French-MIS : “ Il y a maintenant 2 Beat : The Beat featuring Ranking Roger en Angleterre et The Beat starring Dave Walkeling aux USA ... Pouvez-vous nous expliquer pourquoi il y 2 Beat maintenant? Êtes-vous toujours un ami avec Dave?

Ranking Roger : Cela n’a aucune importance pour moi qu’il y ait plusieurs The Beat. Le plus important c’est quelles musiques tu fais et quels textes tu poses sur cette musique !"




French-MIS :  “Les clips vidéo de l'album sont excellents, mais on ne voit que vous dessus et pas les autres membres du groupe...”

Ranking Roger : “La maison de disques pensait qu'il valait mieux me présenter en premier. Plus tard, les gens verront le reste du groupe dans les clips.”

French MIS : “Nous avons pu voir vos derniers concerts diffusés sur Vintage TV et dans The Quay Sessions. Il n’y a pas le même guitariste, ni le même batteur...”

Ranking Roger : “Quand nous jouons en live, nous utilisons l'un des 2 batteurs (Oscar Harrison de Ocean Colour Scene ou Fuzz Townshend, tous deux brillants qui apportent un style légèrement différent). Oscar a des engagements avec son autre groupe, par exemple, quand nous avons enregistré la batterie pour l'album, Oscar a joué avec Ocean Colour Scene en Australie ... Sinon, nous aurions utilisé Oscar et Fuzz sur l'enregistrement!”






French-MIS : “Pouvez-vous nous parler des différents styles musicaux de ce nouvel album, “Bounce”?


Ranking Roger : “Un bon mélange Pop Reggae Ska avec un peu de psychadelia !!"

French-MIS : “La musique sur cet album est vraiment excellente, les paroles sont aussi top ! Parlez-nous de vos textes..."

Ranking Roger : “Il ya des chansons d’amour, des chansons Pop mais il était important aussi de décrire des situations plus politiques... “Walking On The Wrong Side” est un sujet sur la surveillance et de la façon dont nous avons perdu la liberté de dire ce que nous voulons vraiment dire. “Fire Burn” parle de la guerre au Moyen-Orient et dit que les vrais dictateurs se sont nous les occidentaux! “Close The Door” parle des Nations-Unis. “Avoid The Obvious” parle d’être différent, de ne pas faire les mêmes choses que tout le monde...”

French-Mis : “Justement, vous parlez de vos héros dans “Avoid The Obvious”, David Bowie, The Clash... Le fait que leurs textes ont ouvert la conscience d’une génération de teenagers. Grâce à ces artistes, beaucoup ont refusé le “formatage cérébral” d’une certaine classe politique...”



Ranking Roger : “Ce que j’aime à propos de Bowie, Joe Strummer, John Lyndon, Bob Marley, c’est que se sont des gens simples qui ont chanté pour les gens qui souffrent où qu’ils soient et ont essayé de faire changer les choses par leurs actes et leurs chansons. La plupart des gens prennent leurs héros uniquement pour des “divas”, uniquement pour des artistes qui chantent bien, pour moi c’est tout le contraire.”


French-MIS : “ Il y a un petit hommage aux fans de The General Public sur la dernière chanson de l'album ...”

Ranking Roger “C'est un peu comme General Public, mais c'est style d'écriture Ranking Roger, vraiment ... !”

French-MIS : “Je pense que vous êtes heureux de revenir sur les racines de The Beat avec le son et les chansons de "Bounce" ? Pourquoi ce choix, ce n'était pas la même chose sur vos albums en solo ...”

Ranking Roger : “Mes albums solo sont une expression de tous les différents types de musique que j'aime tandis qu'avec un album de The Beat... The Beat est une marque donc le son doit être d'une certaine manière, d’un certain style.”

French-MIs : “Pourquoi attendre 34 ans pour réaliser un nouvel album The Beat ?”

Ranking Roger : “Eh bien, j'ai été très occupé en tournée et j'ai sorti 2 albums de General Public et 3 albums solo durant toutes ces années.” Sans compter le double CD live de The Beat en 2013 ainsi que différents autres projets (NDLR)

French MIS : “The Beat a enregistré un album il y a 10 ans. Il n’a jamais été édité, pourquoi ?”

Ranking Roger : “Nous avons essayé de sortir un album il y a quelques années mais quelques membres sont partis à cause d’autres projets. Nous avons décidé de mettre tout ça en sommeil et d'attendre, c’est pour cette raison que le disque n’est pas été édité à l’époque.
Les meilleurs morceaux n'ont pas été mis au placard ! “Fire Burn”, “Close The Door” et “Side To Side” ont tous été réenregistrés pour le nouvel album “Bouce”.


French-MIS : “Pensez-vous dans un avenir proche à éditer une suite à “Bounce” ?


Ranking Roger : “Peut-être dans un an ou deux, il pourrait y avoir un autre disque... J’aimerai un autre “Go”! (en référence au “Go” qui ouvre “Bounce” sur “Walking On The Wrong Side” (NDLR)

French-MiS : “Quel genre de musique écoutez-vous aujourd’hui ?”

Ranking Roger : “Encore beaucoup de reggae, mais aussi dub ambiant et un peu de musique rock ...”






French-MIS : Vous allez très bientôt donner un concert avec The Selecter à Coventry, ville où 2-Tone a été créé. Le concert est d’ailleurs “Sold Out”. Pensez-vous qu’un grand concert pour les 40 ans de 2-tone serait possible à Coventry avec The Beat, The Selecter, The Specials, Madness, Rhoda Dakar... ?

Ranking Roger : “C’est une chose que tous les groupes rêvent. Mais cela va être difficile car nous sommes tous occupés avec nos propres projets. Je doute qu’il serait possible de rassembler tous les membres d’origine..."

French-MIS : “Vous êtes de Birmingham comme UB40, Pourquoi n’avez-vous jamais réalisé quelques projets ensemble ???”

Ranking Roger : Nous sommes amis, mais nous n’avons eu l’occasion de travailler ensemble car nous sommes tous occupés à nos propres projets...”

French-MIS : “A quand des concerts de The Beat en France ?

Ranking Roger “Nous avons fait un concert il y a environ 5 ans à Paris, mais nous aimerions faire plus! Nous sommes en train de voir en ce moment avec des tourneurs français ...
Nous allons certainement venir bientôt en France pour y jouer notre nouvel album (certains de nos vieux succès aussi)!”

French-MIS : “Un grand merci d’avoir pris un peu de votre temps pour avoir répondu à nos question”


Bounce : Chronique de l’album (distribution française, Modulor)

Bounce est donc le premier album studio de The Beat depuis 34 ans…
Ecrit par Ranking Roger, Mick Lister et Ranking Junior, le son de The English Beat est de nouveau bien présent et devrait rappeler de bons souvenirs aux fans du début des années 80. Côtés textes, aussi, le Beat d’aujourd’hui n’a rien à envier à celui d’hier… Groupe multi-ethnique, les revendications sociales et les inégalités de tous poils sont le centre des propos du groupe, bien que parfois, une belle chanson d’amour se glisse entre deux textes vindicatifs.
Walking On The Wrong Side et Avoid The Obvious sont des perles qui auraient pu être composées en 1979 ou 1980 et qui rappellent le son de l’excellent Mirror In The Bathroom d’antan. Busy Busy et Heaven Hiding sont deux titres pop au refrain très accrocheur. Fire Burn, un reggae lourd et mélodieux, rend hommage par son refrain à un vieux morceau de Bob Marley. On My Way, avec un rythme plutôt afro-antillais sonne un peu Men At Work de la grande époque, tandis que Work Work Work chanté par Rankin Junior est un r’n’b reggae dansant qui pourrait plaire aux teenagers… La voix de Junior se rapproche de celle de Chris Brown par moments. Side To Side est un ska-toast énergique et sautillant nous faisant penser aux belles années Ska de la fin des années 70… My Dream carbure au punk-rock très clash avec une guitare tranchante à souhait. On termine avec le reggae dub Close the Door qui emprunte la mélodie du morceau General Public (du groupe du même nom) sur un reggae dub gigantesque…
Le disque est produit par Mick Lister (Bad Company, Amy Winehouse, The Feeling) et Dennis Bovell (The Slits, Madness). Il sonne très "underground", très "indé" mais aussi très "commercial" (dans le bon sens du terme)… Dès la première écoute, on se surprend à avoir les morceaux qui trottent dans la tête toute la journée ! Un des plus beaux retours d'un groupe des années 80. A écouter sans modération !
Bio, chronique et interview de JP Boutellier pour le French-MIS

Un Grand merci à Ranking Roger, Holly Topps et DMF Records

Acheter l'album de The Beat "Bounce" ICI

Site officiel de The Beat ICI

The Beat Facebook ICI

@TheBeat
@RankingRoger